X
Vos échantillons demandés
Votre sélection:
logo Showa
Actualités & Evénement
Actualités
Evénement
 
Actualités

Les coûts orientent les besoins vers une meilleure protection contre les coupures

01/02/2018
Les coûts orientent les besoins vers une meilleure protection contre les coupures

 

Les chiffres officiels (1) démontrent une augmentation des accidents du travail et des jours d’arrêt de travail parmi les 19 million de salariés:

  • 670 000 : Nombre total d’accident du travail avec arrêt (+1.8% /2010)
  • 38 368 115: Nombre de jours de travail perdus (+3% / 2010)
  • 3 273€ : Coût moyen d’un accident du travail avec arrêt (y compris maladies professionnelles)
  • 96 630€ : c’est le coût en France de l’Incapacité Permanente (IP) à plus de 10% pour des blessures invalidantes de la main. Ces chiffres varient en fonction des catégories socio-professionnelles. (Journal Officiel : arrêté du 4-12-2013)

 

Plus en détails, on constate qu’en ce qui concerne la répartition des accidents du travail conduisant à une invalidité permanente en fonction de la zone de la blessure, nous savons que plus de 21% des accidents concernent la main.

 

Au-delà de ces faits chiffrés, les coûts directs et indirects sont souvent sous-estimés voire méconnus. Selon des études menées à ce sujet, il est bon de savoir que le ratio coûts directs/coûts indirects peut atteindre du 1 pour 6. 

La prévention est donc un facteur clé qui permet de réduire le nombre de blessés. De plus, un accident ou même un décès est un traumatisme social et économique important qui impacte l’ensemble des acteurs. Entreprise, employeur et salarié, tous sont concernés.

 

Une association internationale pour la sécurité a démontré dans une étude qu’un programme de sécurité adapté et une politique de prévention des risques auraient pu permettre d’éviter 71 % des blessures aux bras et aux mains, par le recours à des équipements de protection individuelle adéquats, particulièrement des gants de protection contre les coupures. Porter les bons gants de protection contre les coupures permet en effet de faire la différence et de protéger les opérateurs contre un large éventail de dangers : coupures et lacérations occasionnées par les angles tranchants ou abrasifs des matériaux de construction tels que le verre, la brique ou les tôles de métal utilisées pour les toitures, etc.

 

Quel est le niveau de résistance aux coupures requis ?

 

Pour évaluer le niveau de résistance aux coupures d’un gant destiné au marché européen (UE), le fabricant s’appuie sur la norme EN 388:2016 (qui fait appel à une machine d’essai de résistance aux coupures). Toutefois, un problème se produit très fréquemment avec les gants incorporant de la fibre de verre, étant donné que cette dernière attenue l’impact de l'essai de résistance aux coupures en émoussant la lame. La plage de performances que les gants peuvent offrir tout en restant éligibles au niveau 5 de résistance aux coupures de la norme EN388 est si large que le Comité européen de normalisation a conseillé, lorsque des niveaux élevés de résistance aux coupures sont requis (EN388 : niveaux 4 et 5), d’évaluer les résultats obtenus à l’aide d’autres méthodes d’essai (telles que l’ISO 13997), afin d’effectuer une validation croisée des performances du gant considéré en matière de résistance aux coupures.

 

Informations complémentaires et comparaison des normes ISO 13997 et EN388

Pour tous les gants offrant une résistance élevée aux coupures (EN388 niveaux 4 ou 5), SHOWA réalise des essais systématiques conformément aux méthodes d'essai de l'ISO 13997 afin de permettre à ses clients d’avoir une connaissance détaillée et réaliste des performances du gant en matière de résistance aux coupures. Conformément aux essais définis par la norme ISO 13997 (vidéo de démonstration), cette valeur doit être exprimée en tant qu'effort de coupe en Newtons (N). Cette méthode d’essai porte sur les pressions exercées sur les fibres lorsque les risques de coupures sont élevés. Afin d’offrir une meilleure protection individuelle contre les coupures, Showa s’est montrée innovante en créant ses propres fibres anti coupures pour la protection des mains, telles que Hagane Coil™, utilisée dans la série S TEX. Cette fibre brevetée associe l’acier inoxydable Hagane au polyester et/ou aux fibres aramides afin d’offrir des niveaux élevés de protection contre les coupures, qui vont de 17.5 Newtons / Niveau D à 35 Newtons – Niveau F, conformément à la EN 388 :2016

 

 

En conclusion, pour tout responsable chargé de la santé et de la sécurité désireux de réduire les blessures occasionnées par des coupures et pour ceux dont les besoins portent principalement sur des niveaux élevés de résistance aux coupures, il est important de garder à l’esprit que toutes les méthodes d’essai de résistance aux coupures peuvent présenter des différences significatives au niveau de leurs résultats, liées aux variations entre les machines d’essai utilisées, la force exercée sur les échantillons, l’affûtage du tranchant de la lame, etc.

 

En sa qualité de fabricant de renom, SHOWA vous recommande en fait de toujours réclamer les résultats d’essais de la norme ISO 13997 en guise d’informations complémentaires. Lors de l’achat de gants, vous pourrez prendre des décisions mieux informées en matière de protection des mains contre les risques de coupures, et éviterez ainsi de mettre en danger la vie des opérateurs.

En continuant à naviguer sur le site, vous acceptez notre utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés. Pour plus de détails, consultez notre politique de cookies.
Cliquez ici et acceptez