X
Vos échantillons demandés
Votre sélection:
logo Showa
Actualités & Evénement
Actualités
Evénement
 
Actualités

Le prix de la sécurité et de la santé dans le secteur de la construction

01/02/2018
Le prix de la sécurité et de la santé dans le secteur de la construction

Désignant à la fois la construction de bâtiments et les travaux de génie civil, le « secteur de la construction » constitue un maillon essentiel de notre vie socio-économique. Chaque jour, des millions d’ouvriers du BTP réalisent un large éventail de tâches différentes. Ils sont exposés à maints dangers au travail, tels que des arêtes coupantes, des machines dépourvues de dispositifs de sécurité ou des produits chimiques, et leurs mains se trouvent, en général, en première ligne.

 

En France, les ouvriers du secteur des travaux publics représentent environ 9 % de l’ensemble des salariés. Mais selon les dernières statistiques en date, ils représentent près de 18 % du nombre d’accidents ayant entraîné un arrêt de travail et, plus grave encore, 22 % de ces accidents sont mortels.

  • 25 % des accidents ayant entraîné un arrêt de travail impliquent les mains
  • 7 % des accidents impliquant les mains entraînent une incapacité permanente
  • 14 % des jours d’arrêt à la suite d’un accident sont dus à des blessures à la main

Le secteur de la construction présente le niveau de danger au travail le plus élevé. Il est utopiste de croire qu’il est possible d’éliminer totalement les accidents de travail, mais des solutions durables existent pour limiter le nombre d’accidents susceptibles de survenir, en respectant par exemple la législation en vigueur, en améliorant les méthodes de travail et en portant un équipement de protection individuelle.

Votre santé n’a pas de prix

Coût financier des accidents du travail (source : Carsat, France 2011)

  • BTP : 37,45 millions d’euros
  • Transport, eau, gaz, électricité, presse, communications : 23,88 millions d’euros
  • Métallurgie : 14,98 millions d’euros
  • Bois, papier, textiles, habillement : 6,49 millions d’euros
  • Produits chimiques, caoutchouc : 2,23 millions d’euros

Coût moyen des accidents ayant entraîné un arrêt de travail (y compris les maladies professionnelles)

  • BTP : 3 841 euros
  • Transport, eau, gaz, électricité, presse, communications : 3 837 euros
  • Métallurgie : 2 861 euros
  • Bois, papier, textiles, habillement : 3 704 euros
  • Produits chimiques, caoutchouc : 3 487 euros

Coût moyen des accidents du travail entraînant une incapacité permanente (y compris les maladies professionnelles)

  • BTP : 37 297 euros
  • Transport, eau, gaz, électricité, presse, communications : 41 647 euros
  • Métallurgie : 38 516 euros
  • Bois, papier, textiles, habillement : 17 035 euros
  • Produits chimiques, caoutchouc : 22 734 euros

Bien que les chiffres officiels révèlent une baisse du nombre d’accidents du travail dans le secteur de la construction, ils y sont toujours plus fréquents que dans d’autres secteurs. La plupart des blessures qui surviennent dans le milieu de la construction impliquent les mains et/ou les bras. Par ailleurs, les accidents graves ou mortels ont des répercussions économiques et sociales profondes pour toutes les personnes concernées : la société, l’employeur et l’employé. Il est donc vital d’empêcher ces accidents de survenir. (Les données fournies ci-dessous ne concernent que la France, mais les chiffres sont semblables dans tous les grands pays industrialisés. Eurostat)

 

Chaque année, les blessures graves et mortelles encourues par les ouvriers ont un impact social et personnel dévastateur sur les victimes, leurs familles, leurs collègues et les dirigeants d’entreprises. Il est capital que les employés se protègent en permanence, même contre les risques les plus infimes. Comme nous le savons tous, mieux vaut prévenir que guérir.

 

SHOWA propose une gamme de gants entièrement créée en fonction des différents besoins et applications de chaque secteur de la construction. Afin de faciliter la sélection des produits, nous avons classé les gants en 5 grandes catégories ne réunissant pas plus de 15 modèles en fonction de l’activité associée. Ce classement permet d’optimiser le nombre de matériaux de référence, ainsi que de réduire au maximum les coûts d’achat. Regroupés par type de travaux, les gants tiennent compte de trois principaux éléments : l’environnement de travail, les différents mouvements de la main à effectuer et les types de protection requis.

En continuant à naviguer sur le site, vous acceptez notre utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés. Pour plus de détails, consultez notre politique de cookies.
Cliquez ici et acceptez